Une première en France : Albi, ville moyenne du sud-ouest veut conquérir son autosuffisance alimentaire

Sans doute une petite révolution verte qui pourrait être suivie par d’autres agglomérations.

La ville d’Albi (51 000 habitants) à l’ambition d’ici 2020 de permettre à tous les habitants de se nourrir avec des denrées produites dans le rayon des 60 kilomètres autour de l’agglomération.

La réussite de cet objectif repose sur le retour de l’agriculture urbaine données aux habitants (jardin partagés, mise en culture d’espaces publics autrefois dédiés à une végétalisation décorative) ainsi que sur l’aide à l’installation des néo-professionnels du maraichage d’une part.  Il s’agit aussi de mettre en place  des circuits courts entre agriculteurs locaux et environnants et grandes surfaces.

Un projet qui favoriserait une alimentation plus saine, le bilan carbone tout en maintenant et développant l’activité des agriculteurs et producteurs locaux.

A noter que si la plupart des grandes enseignes albigeoises sont dépendantes de l’approvisionnement de leur propre centrale d’achat, les établissements Leclerc semblent vouloir intégrer le projet et cherchent à diversifier la provenance de leurs produits alimentaires en privilégiant les producteurs locaux.

La réhabilitation des jardins ouvriers et des potagers délaissés chez les personnes âgées sera la prochaine étape. Une plate-forme Internet devrait bientôt voir le jour pour mettre en relation des jardiniers volontaires et les propriétaires noyés sous les mauvaises herbes. Une manière de ne laisser aucun carré de terre à l’abandon.

Lire l’article du Figaro

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire