qui a une Sadhana (pratique personnelle)

structure sonore. combinaison de Mantra racine ou germe sonique.

Harmonisation cosmique avec les conjonctions solaires

Répétition sous forme de chant rythmée de structures sonores

Félicité en Sanskrit « Ananda »

La recherche de l'épanouissement et de l'éveil par la pratique des Asana _ Asana : Posture immobile et confortable malgré l'effort, état d'être induisant une concentration spontanée.

Contrôle de l'énergie vitale

Technique de relaxation très codifiée, appelée aussi « méditation allongée »

Technique de relaxation très codifiée, appelée aussi "méditation allongée".

Contrôle de l'énergie vitale par le contrôle du souffle

Posture immobile et confortable, état d'être entraînant une concentration spontanée.

Pratique ou discipline personnelle d'épanouissement ou spirituelle.

Définition

Sadhana signifie pratique personnelle, cheminement spirituel, réalisation, accomplissement. La sādhanā induit la notion d’effort pour atteindre un objectif et dans l’usage courant du monde des Yogis, proche de la notion d’ascèse. La pratique de postures, de respirations, la méditation, des rituels quotidiens peuvent faire partie de la Sadhana.

Regard sur notre vie quotidienne

Je vous invite à regarder votre vie quotidienne, bien souvent, après plusieurs années, “installé” dans votre vie professionnelle et familiale, vous constaterez que vous trouvez les journées trop courtes pour réaliser votre épanouissement ou cultiver votre potentiel bien-être et bien trop longues quand il s’agit d’assumer vos obligations. Avec le temps les obligations ou engagements semblent occuper tout votre espace, espace physique mais aussi espace mental par les préoccupations qu’ils engendrent avec peu de temps pour soi ou de bouffées d’air, on tente bien de faire du sport, prendre soin de son corps, profiter des congés, mais le temps pour les obligations reste désespérément lourd et éreintant et plus on avance en âge, plus cela pèse. Pourtant on peut adorer son métier, être heureux d’avoir fondé une famille et pourtant les périodes d’insatisfactions de sensations “d’étouffer” son trop présentes et semblent occuper trop d’espace. Bien rares sont ceux qui semblent s’épanouir et satisfaits de leur sort dans leur quotidien.

Pourtant dans les premières années tout allait très bien, tout était source d’épanouissement ! Que c’est-il donc passé ? Tout se passe comme si l’on avait oublié un élément essentiel !

Tout se passe un peu comme si nous faisions partie d’un des personnages dans notre “tableau de vie” sans pouvoir à aucun moment prendre suffisamment de recul comme le ferait le peintre pour visualiser l’ensemble du tableau afin d’en réajuster les proportions et les détails.

Portée d’une Sadhana

Prendre du recul, voilà ce qui manque et ce que l’on oublie trop souvent et ce n’est pas en vous épuisant un peu plus dans une activité sportive ou un loisir ou passion dévorante que vous prendrez du recul ! Mais plutôt la fuite !

Il est vital pour notre équilibre de créer des moments avec moins de souci, moins de pensées, moins de pression… instaurer un espace de liberté. Un moment ou l’on peut contempler notre “tableau de vie” dans lequel nous sommes ou “la pièce de vie” que nous jouons, afin d’en corriger les imperfections, “huiler les rouages”…

L’outil connu et enseigné depuis des millénaires par les sages s’appelle Sadhana.

C’est instaurer chaque jour un espace de liberté sans plus aucune obligation, car jour après jour, vous avez le libre choix de faire ou de ne pas faire ! vous cessez pour un instant chaque jour d’être une marionnette.

Curieusement cet espace de liberté fera tâche d’huile en influençant peu à peu vos façons d’être dans le quotidien vous libérant progressivement de la gangue des obligations tout en vous rendant plus efficace, plus impliqué, mais libre, vous cessez d’être une marionnette, vous participé à la symphonie de la vie et œuvré pour son plus bel accomplissement, le Dharma.

sadhana-yoga-landes

Conduire et élaborer sa Sadhana

Tout d’abord gardez bien à l’esprit ces points fondamentaux :

  • La Sadhana prend racine ou source dans l’enseignement d’un Sadhaka
  • Suivre régulièrement des enseignements auprès d’un enseignant et authentique Sadhaka
  • Ne pas vouloir être arrivé avant d’avoir commencé.
  • Patience, régularité, humilité sont les maîtres mots.
  • Commencer par quelques minutes de pratiques quotidiennes et augmenter progressivement selon l’appel intérieur.
  • Prenez conseil auprès d’un Sadhaka expérimenté.
  • Assurez vous que votre pratique vous ouvre la voix de l’amour et non pas celle de l’égoïsme.

Difficultés que vous pouvez rencontrer

Pour beaucoup d’entre nous, discipline résonne avec contrainte, mais il faut bien se rendre à l’évidence : nous avons fâcheusement tendance quand rien ne nous pousse, à nous contenter du minimum, faire le moins d’effort possible, alors pensez bien si l’on vous dit il vous faut instaurer chaque jour une Sadhana de 30 minutes chaque jour !

Entendez vos revendications mentales : je n’ai pas le temps ! J’ai du travail ! Les enfants ! Le conjoint ! Le sport !…

Si l’on vous dit 3 à 5 minutes, vous n’entendez plus de revendications !

Alors commencez petit à petit et progressivement les revendications feront place à un nouveau besoin : “la soif de l’éveil”.

sadhana-yoga-landes-2

Par quelle pratique commencer

Je vous présente là de simples suggestions, mais devant la diversité humaine bien des choix sont possibles. Ce ne sont que les premières étapes qui peuvent jalonner votre Sadhana, bien d’autres pratiques peuvent vous êtes proposées dans la richesse du Yoga Intégral.

  • La salutation au soleil Surya Namaskaram – 3 à 5 min par jour.

Si la santé physique le permet, le plus souvent ce qui donne le plus de satisfaction c’est de commencer par la Salutation au soleil Surya Namaskaram, qui se compose d’un enchaînement de plusieurs postures (Asana).
Mais il convient d’être prudent et de suivre un enseignement précis, car certaines postures peuvent s’avérer très néfastes pour votre santé physique si elles sont mal pratiquées. Ne vous fiez surtout pas aux démonstrations de Yogis qui semblent être fait de caoutchouc, cet enchaînement nécessite des aménagements pour l’occidental.
Bien pratiquée, elle vous apportera vitalité, souplesse, aisance ; elle vous permettra d’améliorer votre santé, elle vous permettra d’augmenter vos capacités de concentration, vous éveillera à une nouvelle perception de la vie tout en ne vous demandant seulement que quelques minutes par jour, entre 3 et 5 minutes.
Précaution : cette pratique se fait l’estomac vide.

  • Répéter un Mantra – 1 à 5 min par jour.

La répétition quotidienne Gayatri Mantra par exemple, ce qui peut prendre entre moins d’une minute si vous la répétez 1 fois, 5 minutes pour 11 fois environ.
Communément elle est répétée 1, 3, 7, 11, 27, 54, 108, 1080 fois.
C’est un Mantra très puissant qui modifie votre état vibratoire, votre perception de la vie en vous permettant d’accéder à des dimensions spirituelles. C’est un Mantra qui accompagne et stimule votre éveil spirituel.

  • pratiquer sandhya vandanam.

Se synchroniser avec les conjonctions solaire. 3 fois 1 minute par jour. une manière de se rappeler que nous sommes les enfants de la création, à la fois de notre petitesse et de notre grandeur.

  • Exécuter une mini séance d’Asanas – 15 min à 1h par jour.

La salutation au soleil en s’arrêtant dans chaque posture un temps donné permet de répondre à ce besoin. Elle peut être complétée avantageusement par une torsion. Cela peut être contenu dans une dizaine de minutes.
Vous pouvez faire des enchaînements d’Asanas, selon la durée de maintien des Asanas cela peut prendre entre 30 minutes et 1 heure, voir plus.
Mieux vaut faire peu d’Asanas dans une séance, mais les garder de plus en plus longtemps à mesure de votre maîtrise et élaborer avec votre guide un programme sur plusieurs jours. Exécuter de nombreuses postures dans un laps de temps cours relève de la gymnastique et non pas de l’Asana Yoga.
Prévoyez toujours à la fin de votre série un moment pour un Yoga Nidra de 5 à 15 minutes selon la durée de votre séance.
Votre séance peut être modulée en durée selon les jours et heures de la semaine. Exemple :15 minutes chaque jours, 1 heure le dimanche.
Précaution : cette pratique se fait l’estomac vide.

  • Kirtan ou Bajans – 5 à 15 minutes par jour.

Tous les chants traditionnels Indiens sont de hautes vibrations, chantez-en un chaque jour, cela ne prend que quelques minutes, entre 5 et 15 minutes. Cette pratique vous rendra joyeux. C’est la pratique la plus importante.
Si vous êtes assailli par des tourmentes, la déprime… commencer plutôt par cette pratique.

  • Yoga Nidra – 10 à 30 min

C’est une pratique de méditation allongée, nécessitant aucun effort, accessible à tous et qui peut procurer un profond changement en induisant une profonde équanimité.
Il est indispensable d’être guidé par un enregistrement réalisé par un véritable enseignant de Yoga Nidra. Ce guider seul avec succès, sans support, n’est accessible seulement qu’aux personnes très expérimentées de plusieurs décennies de pratiques, mais il vous sera toujours profitable de répéter la méthode en vous autoguidant chaque fois que vous en avez l’occasion.
Vous pouvez suivre des Yoga Nidra d’une durée de 10 à 30 minutes.

  • Japa Yoga – 5 à 15 min

C’est la répétition d’un Mantra ou structure sonore. C’est une méthode de méditation la plus simple, accessible à tous. Il peut être répété à voix haute, murmuré ou mentalement. Vous pouvez choisir ou recevoir un Mantra donné par un Maître. Généralement on le répète 108 fois, ce qui prend entre 5 et 15 minutes.

  • Pranayama – 5 à 15 min

Pratiquez des respirations complètes, Dheerga Sawaam ou respiration Yogique, à n’importe quel moment de la journée. Vous pouvez y consacrer entre 5 et 15 minutes.
Il est fortement conseillé, au préalable de suivre des cours de rééducation respiratoire auprès d’un professeur Yoga expérimenté dans la pratique du Pranayama.

“Le Yoga est une science, une source de sagesse, mais n’oubliez pas que le plus important est la pratique. C’est seulement par la pratique que vous pourrez expérimenter cette science et puiser à cette source de félicité, de succès et de plénitude de vous-même”.

Yogi Bhajani

Vous pouvez faire de nombreuses pratiques tout en faisant d’autres activités qui vous aident à développer cette attitude de prise de recul :

Chanter le Kirtan dans les embouteillages, répéter un Mantra en marchant, en faisant la sieste, se placer en situation d’Asana sur votre chaise de bureau, regarder un film ou une émission dans une posture méditative, pratiquer un Yoga Nidra ou une méditation dans les transports en commun, pratiquer des respirations Yogiques juste avant de vous endormir…