L’information positive centrée sur les solutions et non sur les problèmes

C’est l’histoire du verre à moitié plein ou … à moitié vide.

L’information positive considérée encore trop souvent comme “niaise” est en réalité désormais en train de prendre de l’ampleur.

Les médias traditionnels s’interrogent sur son importance, ils y sont aussi poussés par la croissance des réseaux sociaux qui prennent en charge et relaient une information qui met davantage en avant les solutions que les problèmes car elle correspond de plus en plus à une attente des populations. En effet les réseaux sociaux partageraient mieux les contenus positifs que les négatifs : L’homme apprend à dépenser moins d’énergie, il arrive à vaincre des épidémies cherchent d’autres modèles que celui de la production- consommation à outrance, il invente d’autres moyens pour résoudre les injustices naturelles, économiques, partager davantage, limiter les pollutions dramatiques……De tout ceci il faut savoir en rendre compte.

Lire l’article du Monde

 

1847002_5_351f_des-enfants-syriens-jouent-dans-un-camp-de_5189295c0cb495acd012e99f5b59db96

Des enfants syriens qui jouent dans un camp de réfugiés.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire