Faire la vaisselle détend et déstresse…. en quelques minutes.

Une nouvelle fois c’est une étude universitaire américaine qui confirment les bienfaits de la pleine conscience  :

Dans ce cas précis ce sont les tâches ménagères les plus ingrates qui deviennent sources de bien-être si l’on utilise ses cinq sens pour faire le vide.

Les tâches ménagères obligatoires peuvent en effet se révéler moins insipides si l’on en profite pour s’exercer à d’être dans l’instant présent (ou méditation de pleine conscience). C’est le premier intérêt mais non le seul. En focalisant l’esprit sur le moment présent, le mental s’apaise, d’autant mieux que la concentration sur les gestes et les ressentis (température de l’eau, bruits, sensations ….) empêchent de se laisser rattraper par ses pensées et autres “ruminations”.

Il faut donc être très attentif à tout ce que l’on fait pendant une tâche ménagère et pratiquer l’exercice le plus souvent possible chaque fois qu’une de ces “nobles tâches s’offrent à nous” (anciennement appelée “corvées”) pour cultiver en soi le zen.

Pour en savoir davantage :

Lire “Ouest-France”

Lire “la Dépêche du Midi” 

Nota : Si l’on ajoute, à une quelconque tâche accomplie dans cet esprit, une attitude “sans recherche d’intérêt ou profit personnel” cela devient du Karma Yoga, une fabuleuse source d’épanouissement et d’apprentissage à vivre dans la “joie d’être”!

En savoir plus sur le Karma Yoga :

En pratique

Ces bases philosophiques

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire