La nature au secours de l’imagerie médicale

De surprenants coraux fluorescents découverts en mer Rouge

Grâce aux progrès techniques réalisés en plongée sous-marine, les coraux des grandes profondeurs peuvent être mieux étudiées par les scientifiques.

Ainsi à plus de 50 mètres de profondeur, des animaux coralliens de la mer Rouge révèlent une fluorescence surprenante.

« À notre grande surprise, nous avons constaté un certain nombre de coraux montrant une intense lueur verte ou orange. Cela ne pouvait être qu’en raison de la présence de pigments fluorescents », rapporte Gay Eyal, doctorant à l’université de Tel-Aviv, en Israël. Ces pigments, lorsqu’ils sont éclairés par de la lumière bleue ou ultraviolette, sont en effet capables de renvoyer de la lumière de plus longues longueurs d’onde correspondant au rouge ou au vert.

L’équipe scientifique étudie à présent les fonctions biologiques de ces pigments fluorescents qui, selon elle, s’avèrent différentes de celles des récifs coraliens de faible profondeur. Ces données pourraient servir, à terme, à surveiller les différents types de récifs coraliens dans le monde.

En outre, certains de ces pigments coralliens pourraient servir au développement de nouveaux outils d’imagerie médicale, en particulier sous la forme de marqueurs. Leurs propriétés optiques pourraient être utiles pour identifier certaines structures cellulaires ou pour tracer des cellules cancéreuses. Leurs pigments pourraient ouvrir des perspectives d’applications en imagerie biomédicale.

 lire l’article de futura-sciences :

lire l’article de sciencepost :

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire