Bonnes nouvelles 2016 et bonne année 2017 !

Chaque année qui se termine semble toujours avoir été la plus éprouvante, la plus dramatique car les mauvais souvenirs remontent toujours plus facilement à la surface que les autres. Ainsi sur internet et les réseaux sociaux 2016 est qualifiée parfois de pire année de tous les temps ! Pire que 1914 ? Pire que 1919 et la grippe espagnole ? Pire que 1942, 43, 44 ou même 1945 ?

Pourtant l’année 2016 a été ponctuée de progrès indéniables, de retours de tendance inattendus et inespérés, d’évènements qui contredisent notre perception toujours plutôt négative à court terme : Baisse de la pauvreté dans le monde, progrès de la démocratie et de la paix, progrès la médecine et dans le domaine de l’environnement…

Voici un tout petit florilège de ces “bonnes nouvelles 2016″ pour commencer  l’année 2017 que nous vous souhaitons à tous la plus belle.

 

Environnement :

Pour la 3e année consécutive, les émissions de gaz à effet de serre sont stables après 150 ans de hausse continue. The Guardian 

La couche d’ozone se reconstitue plus vite que prévu (article bonne nouvelle du 25 septembre 2016)

Le Costa Rica a pu pendant cent jours parvenir à l’autosuffisance énergétique grâce aux seules énergies renouvelables, rappelle Courrier international. Obama a agrandi cette année la réserve maritime naturelle de Papahanaumokuakea, à Hawaï. Elle est désormais la plus grande réserve naturelle marine du monde.

La Chine a annoncée qu’elle mettrait fin avant la fin de l’année 2017 au commerce et à la transformation de l’ivoire. De même, grâce aux efforts chinois, le panda géant a quitté la liste des espèces « en danger ». Il n’est plus que « menacé ». Une demi-bonne nouvelle, certes, mais toujours bonne à prendre…

L’Inde a planté 50 millions d’arbres en 24 heures pour combattre la pollution

(article bonne nouvelle du 11 octobre 2016)

Démographie :

La population mondiale pourrait cesser d’augmenter. Si la tendance se confirme, la population mondiale pourrait atteindre en 2030 8 milliards, au lieu des 9 prévus actuellement.

Lutte contre la grande pauvreté :

Last but not least et, comme l’affirme Franz-Olivier Giesbert, la pauvreté recule. Le nombre de pauvres a diminué de moitié depuis 1990, claironne également le Guardian, et ce, malgré l’augmentation de la population globale. Mieux, le phénomène s’accélère. En un an seulement (entre 2012 et 2013), elle a diminué de 71 millions en un an en Asie de l’Est et dans la zone pacifique, et de 37 millions en Asie du Sud. Reste, souligne le Guardian, à gagner la bataille dans la zone subsaharienne en Afrique et à en finir avec l’explosion des inégalités qui, elle, se poursuit. Car on ne se refait pas : ne regarder que le verre à moitié plein ne serait pas professionnel !

Le Sri Lanka est le dernier pays en date à avoir annoncé l’éradication de la malaria. Courrier international y ajoute la nouvelle de la mise au point d’un vaccin contre Ebola. Alors qu’il a été testé à une large échelle en Guinée, son efficacité y a été de… 100 %.

Paix

Certes, le martyre syrien a fait les gros titres cette année. Au moment où une trêve s’instaure, laissant entrevoir un fragile espoir, n’oublions pas, comme le signale Courrier International, que la Colombie a mis fin à l’une des guérillas les plus anciennes du monde. En Birmanie, des élections libres ont permis à l’opposante historique à la junte militaire, Aung San Suu Kyi, d’accéder au pouvoir. La peine de mort a été abolie dans plus de la moitié des pays du monde (soit 102 sur 196). Le Kenya détruit par le feu 5000 armes

Lire l’article du point

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire