Un kilomètre de route pourrait éclairer une ville de 5.000 habitants !

Un véritable pas supplémentaire vers la transition énergétique et le respect de notre planète. L’Ines (Institut National de l’Énergie Solaire) ainsi qu’ une célèbre entreprise de travaux routiers française viennent de mettre au point un procédé qui pourrait transformer nos routes, nos rues et nos parkings en véritables centrales de production électrique solaire. Les dalles photovoltaïques seraient disposées sur le bitume préexistant de nos routes et protégés par, c’est là la révolution, un substrat de résine transparent qui permettrait la circulation de tous les véhicules même à forte densité.

Les applications sont donc multiples : Feux rouges, éclairages publics, mobiliers urbains….et….

D’après les estimations de l’ADEME (agence de  l’ environnement et de la maîtrise de l’énergie), 4 mètres linéaires de chaussée équipée (soit 20 m²) suffisent aux besoins d’un foyer en électricité (hors chauffage), 15 m2 alimentent les feux d’un carrefour et un kilomètre de route peut éclairer une ville de 5.000 habitants.

Le solaire peut aussi recharger les véhicules électriques par induction  : 100 m2 fournit l’énergie pour rouler 100.000 kilomètres par an, selon l’INES.

« Si on recouvrait un quart des routes, on assurerait l’indépendance énergétique de la France. En dotant 2,5% des surfaces d’un tel revêtement solaire, on couvrirait déjà 10% des besoins. Cela montre l’enjeu derrière ce projet ».

Ce mode de production d’énergie verte sera commercialisé dès janvier 2016.

une-route-solaire-qui-produit-de-lelectricite

Les avantages des dalles photovoltaïques.

Lire l’article de Ouest France 

Lire l’article des Echos

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire