5250 armes à feu incinérées au Kenya pour lutter contre la violence

Le feu est aussi un symbole de paix. Au Kenya, le 15 novembre, 5 250 armes à feu illégales ont été brûlées, formant trois grands bûchers pour la paix. Cette opération mise en scène et très médiatisée par le gouvernement kenyan n’a pourtant pas été répercutée dans le monde entier.

L’accès facile aux armes engendre toujours plus de violence. Il faut donc restreindre les stock d’armes pour lutter contre la criminalité et le braconnage.  Ces armes ont été saisies par les forces de l’ordre, ou volontairement déposées par des agents de police ou des citoyens qui collectionnaient ce type d’objet.

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire